Eté breton aux longues plages de silence / Breizh summer of silented long beaches

Je m’adresse d’abord en français et compléterai ensuite avec la version anglaise.

I start in french and will give news after in the english version

Pour commencer, je dois me faire à l’idée qu’Horus-Data subit trop d’attaques pour que je le continue et on en vient à pirater ma vie privée. C’est comme lors d’agressions dans le réel, c’est facile d’être à plusieurs face à une seule personne pour se défendre. De plus, mes connaissances en terme de code sont autodidactes et je n’ai qu’un BTS de multimédia. Pas de cybersécurité 😉 Considérez donc cela comme de la lâcheté de leur part qui m’empêche d’enrichir du contenu.

Je garde tout de même certains projets tels qu’une IA expérimentale qui présentera ma saga et qui sera plus dans l’air du temps avec les contenus vocaux du nouveau web et en espérant qu’elle sera référencée par Google Assistant ou Alexa. (Je n’ai pas Siri sous la main pour tester). Le site deviendra également plus disposé aux configurations mobiles.

Pour commencer ces changements, un article est en préparation pour le Coin Coin, et je profiterai ensuite de beaux moments avec mon grand pour ses vacances avant de tout reprendre à la rentrée. Coin Coin dans ta Face qui aura une version podcast qui convient également pour Hanyo qui manque cruellement de temps pour écrire. Nous ne sommes pas spécialement pressés et nous voulons faire ça pour le fun avant tout.

Et pas mal d’autres idées aussi pour rendre les lieux cohérents.

A noter que comme pas mal de mes proches ou en lisant à droite à gauche des articles… (D’ailleurs pourquoi on commence par la droite ? C’est pour faire attention avant de traverser ?), les gens en ont marre des réseaux sociaux. On ne trouve que des personnes toxiques et/ou polluantes. Et on a tendance à retourner à des néo-forums numériques plus privés. Lire son fil et avoir n’importe quoi en vrac, je crois que c’est le ras-le-bol général. Je laisse mes comptes uniquement pour bien montrer que ce sont les miens et non des fakes.

Voilà donc un léger article qui n’a pas la prétention de fraîcheur post caniculaire mais qui vous tient au jus, avant la seconde vague de touristes sur nos terres qui résistent encore et toujours aux envahisseurs de la civilisation latine. (Cette dernière qui aime a évaluer avec des pouces comme dans les arènes d’antan).

Cela dit, belles vacances à tous. Kenavo.

So, i have to admit that i can’t continue Horus-Data because of too much hacking. And now, it’s my private life that risks to be exposed. It’s easy to fight when you are in group against one alone person. And my diploma is in multimedia, not in cybersecurity, my knowledge about the code is autodidact. Yes, they are cowards 😉

I still keep the idea to create an experimental AI to talk about my saga. It’s more in the numeric voice time. I hope it will be referenced by Google Assistant and Alexa (even if i can’t test Siri). The mobile version of the website will take also its design.

First, there will be tests with Coin Coin dans ta Face, the french blog with Hanyo Yukirin. Podcast version integrated and more easy for Hanyo who really miss time for writing. We’re not hurry, we do it for fun.

And lot of ideas to make all this places coherent.

Another thing, i look up my friends and i read around me : Everyone gets tired about social networks. There only toxical/pollutant persons and it seems to be the return to neo numeric forums. We read nothing interesting there but i keep my accounts to show it’s not the fakes made about me.

This is a humble fresh article in this heavy summer… We are waiting lot of tourism here in Breizh and it will be difficult with the latina french civilisation that like to play with the social inch as in antics arenas…

Well done, have beautifull holidays. Kenavo (« See you » in my celtic region language).

Girl salt et/and news

Comme vous pouvez le constater, je souhaite toucher un public anglophone et j’ai traduit les sections du site. Honneur aux invités, je vais à présent communiquer en anglais et je réécris en français après.

As you can see, i wish introduce my work for an english public and i translated sections of the website. Greetings for guests, and i will now communicate in english to write in french after. I apologise if i write very bad, it’s because french syntax is so incredibly difficult that you keep this habit in mind forever…

You will have all informations you need by exploring and almost in the « about » section. I translate as i can, with no help. I would begin to compose poetry in english, and i do my training on Deviant Art at ChombattaBlake page. I was on D-A a long time ago, and it’s a great community to exchange and share work. Even if some people don’t keep their feet on the ground and suppose that they rules all the community. But well… As a lot of social network. So i started this account and found an old lyric song that i share also here :

Girl salt

You’re a new plague in my bones.
I can feel you in the mirror- in the mirror.
You smile for my backtrash head,
I want you do inside of me ;
Sitting on amniotic lakes.


Keep the rain,
Electric girl.
Thirsty brain,
Organic sister.


I have girl salt in my mouth,
A taste of wonder end- of wonder end.
But I wake up without hand
To put your heart inside of me.
Please, give this logic powder.


Keep the rain,
Electric girl.
Thirsty brain,
Organic sister.


Give us a chance.
Trash me.
I want to shuffle my head.
Give us a belt- a belt.
Belt me.
Bumble for love in bed,
Give us our lips together.


Lead me when you walk.
Care me when you talk.
Draw me when you smoke.
Feel me when you choke.

I also recently made a blog separated : Transexomil, a comic’s storie that restart from another. It’s in french and i don’t know if there will be drawings in english spoken… It’s not the kind of « well drawed » style. It’s more in the personality of the character, Serena. She’s a transgender and stopped to drink and make parties. She’s now on Lexomil for depression and is completely paranoïd.

In work that continues on books, i remade the cover of In Utero, to show more that it’s a psychological thriller. (In French). We can find it on Amazon and Play Books of Google.

In Utero

And ! In news also, that i give and about i made recently, Horus-Data is opened again… There will be probably a translation of it. A lot of work to do on this server because i code everything from the start. I don’t know how it appears on apple hardwares for example…

What could i say for the moment in add ? Welcome ! I hope you’ll like my work and i wish you a beautiful summer.

A nous, francophones ! Je souhaitais donc la bienvenue et comme d’habitude, je parle de mes projets actuels. Bon ben déjà, vous voyez que je tape le shakespeare comme je peux et que ce n’est pas forcément évident… Mais que donc, je m’essaye à la poésie anglaise et je m’y entraîne sur Deviant Art avec la page ChombattaBlake.

J’y étais il y a un bon bout de temps, sur D-A. C’est une communauté artistique qui a ses avantages et ses inconvénients. Ce qui est bien, c’est que l’on peut partager du travail que l’on souhaite améliorer, reprendre des sources selon les droits, etc… Mais par contre, comme toujours et comme sur les réseaux sociaux, il y en a toujours qui ont le melon et se prennent pour les reines ou rois du game. C’est pénible mais c’est la nature humaine, que voulez-vous…

Et donc du coup, je partageais une chanson que j’avais écrite vers ma vingtaine en anglais et qui ne donne rien quand on la traduit. (Traduisez moi du Floyd ou du Radiohead et on en reparle…).

Je parlais également de Transexomil, puisque ça y est ! Serena est de retour ! Bon alors, ce sera mis à jour ponctuellement comme pour le coin coin. Le style BD est resté le même, ce n’est pas du dessin « fignolé ». C’est le trait qui est spécial kassdédi à la demoiselle ! Trans qui a donc arrếté la picole et la fête, et qui est à présent sous Lexo, avec une dépression sévère et une parano bien entamée.

Je montrais aussi la couverture d’In Utero que j’ai refaite récemment, pour mieux indiquer le côté « Thriller psychologique » de ce livre. C’est mon tout premier bouquin tout de même et il dénote pas mal du genre que j’écris habituellement. C’est étrange de se dire que c’est une partie de soi mais qui appartient au passé.

Et pour finir, j’annonçais la réouverture d’Horus-Data, où il y aura aussi probablement de la traduction en anglais. Bon alors, comme d’habitude, si ça plante ou que ça affiche n’importe quoi, c’est soit que je travaille dessus, soit que mon serveur ne se sent pas très bien… (Il n’est même pas testé sur les appareils apple).

Que dire de plus ? Je vous souhaite un bel été. De bonnes vacances si vous en avez et j’espère que tout ça, ça vous plaît.

De la pluie et du beau temps aussi dans les projets

Eh bien ! Que de changements et nous voilà pas mal requinqué ! (Intéressant de parler à la première personne du pluriel… Encore une idée d’écriture expérimentale, ça… Mais alors du coup, j’accorde comment… requinqué.e.s ?)

Oui donc, un peu d’amélioration pour le site et Horus toujours en repos, lui, par contre…

Je m’étais prévu la semaine pour terminer Passion Parano dans sa version audiobook avec le recueil Émotions et Fantaisie et puis je me suis laissé aller à tout un tas de choses en même temps… Comme d’habitude…

Déjà en ce qui concerne Léa et la promotion qu’elle devra faire pour l’Apocalypse du Cœur (la saga qui me demande pas mal de recherches en ce moment). Et voir comment je publie les premiers chapitres des tomes 1 et 2 (ce dernier est en cours).

Léa a déjà une voix et c’est surtout son code que je dois améliorer (mais comme Horus Data est au repos, pas évident de m’occuper de ce serveur…).

Il y a d’ailleurs un nouveau paradigme à appréhender avec les Intelligences artificielles et leur aide au quotidien, je compte en faire part sur le Coin Coin (avec d’ailleurs… oulalala une info mais à prendre avec des pincettes, dans l’oreillette des messages échangés, qu’Hanyo a écrit des articles à peaufiner… J’espère qu’elle va pouvoir se dégager un peu de temps mais sa priorité reste bien évidemment sa puce et sa vie de famille).

Pourtant… Quand même… Une piste sur les six parties de la dernière nouvelle est réalisée. Ce qui me fait penser à du podcast aussi mais bon… A voir bien plus tard.

(Passion Parano – Partie 1)

Et puis ! Récemment je me remets un peu à l’infographie… Je teste tout un tas de de choses… Et quelle surprise avec les nouveaux moyens !

J’avais déjà, il y a longtemps, ce désir de « fusionner » la frontière entre l’art graphique (purement technique de dessin, peinture), et la photographie, (pareil, sans triche avec l’argentique). Vers ensuite la composition infographique répétée à l’infini dans les possibilités. Il y avait cette histoire que bien souvent dans mes clichés de modèles, il existait des soucis de droits d’auteur au fil du temps. La solution aujourd’hui est simple, l’autoportrait comme d’autres artistes l’ont fait à une autre époque.

Et ma démarche actuelle en ce sens est mon profil au féminin. Il y a une galerie de créée dans la section Illustrations.

L’idée est une approche, une recherche esthétique et comme bien souvent dans ce que je fais, expérimentale.

Je retravaille également d’anciens modèles (avec les droits) et des dessins, peintures sur mon compte Instagram, Janis Blake. (Oui, il n’y a pas grand monde, je rappelle que je redémarre de quasiment zéro).

Bon ! Eh bien cela nous donne une fin de printemps un peu à l’image de notre météo ! Et puis bientôt l’été…

Profitez-en bien !

Se ressourcer, faire une pause et profiter de la nostalgie

Je mets tout en pause pour l’instant. Mes amis et le personnel médical qui s’occupe de mes soins (sans rentrer dans les détails), trouvent que j’en ai fait pas mal pour un début d’année 2019 et que je mérite une pause en ne (sur)multipliant pas les projets.

J’avoue que la beauté du printemps, ici, en terre bretonne, se profite en ce moment. Quand on a encore un peu de calme avant l’arrivée en masse de touristes qui sera moins reposante. Donc oui, disons que ce sont des vacances. Et puis après tout, au Japon, c’est aussi à cette période qu’ils font une pause. C’est surtout culturel de vouloir se cramer la bille en été. (On en rigole ici, quand, avec l’air doux qui cache les UV bien trash, on remarque les touristes ne pas se protéger du « grand feu qui brille dans le ciel »).

C’est aussi en ce moment que mes belles plantes ont besoin de moi, Ô amour de cultiver en mai… Et puis je me fais également une nostalgie rétro en retrouvant mon vieux 486 sous DOS et l’émulation d’un Atari 520 STE sur mon linux. Des jeux qui profitent à mon fils qui a quasiment l’âge où je m’amusais avec ces vieux ordinateurs. (Il adore Monkey Island, le tout premier et stresse sur Mario Kart, qu’il affectionne pourtant dans sa version 7 sur DS, en constatant que notre gameplay à l’époque, c’était chaud !).

Dans mes vieilles disquettes, je devrais pouvoir faire revivre mes premières infographies de mes 9-10 ans… Faudra voir si c’est marrant de montrer ça. En tout cas, les cracks qui précédaient les jeux avaient des présentations qui méritent d’être transposées en vidéo. Et pourquoi pas un résumé de tout ça sur Coin Coin dans ta Face.

D’ailleurs, le Coin Coin reste ponctuel et aura toujours des petits articles d’ici la fin des autres projets qui attendent. Ce blog et des miquets de Transpicole quand des idées me viennent. Je vais les partager un peu en parsemé avant de trouver une forme définitive de support (mini blog ou page ici… Je ne sais pas…).

Les trois derniers projets « sérieux » qui sont à finir sont le dernier petit clip pour Cœur Meurtri de Polly (les vidéos sont prêtes), les 6 derniers montages de la nouvelle Passion Parano (pareil, pas grand chose à faire), et le big-bam-projet complet de l’Apocalypse du Cœur (qui se décompose en pas mal d’autres travaux). Horus Data est donc vraiment au repos, lui aussi, en vacances.

Se ressourcer, c’est aussi important pour l’inspiration.

Et puis si rien n’est terminé avant la fin du monde, ben c’est pas grave. Tout ce qui semble important selon notre perspective devient un peu YOLO avec du recul.

Je laisse Serena réfléchir à tout ça et vous souhaite une belle apogée de printemps 2019.

Janis Blake Art v3.0

On recommence avec pas mal de projets qui voient le jour.

Déjà, comme vous pouvez le constater, le site a été entièrement refait. Il reste encore quelques détails par-ci par-là et le « look » va peut-être un peu plus évoluer.

Mais ce qu’il y a de sympa maintenant, quand on explore les catégories, c’est que j’ai une galerie un peu mieux. Et enfin ! Je peux présenter l’audiobook :Émotions et Fantaisie.

Il reste la nouvelle « Passion Parano » en six parties à terminer. Je ne sais pas si je ferai des clips pour chaque piste audio.

Quoi d’autre ? Eh bien ce recueil audio aura sa version papier avec bien plus de nouvelles. J’attends actuellement que ça se décoince du côté de Google Play Livres. (Il faut compter environ une semaine).

Je pense également refaire quelques passages audio d‘In Utero comme pour l’intro que j’avais réalisée en clip et également pour l’Apocalypse du Cœur.

Et puis comme je l’avais déjà dit, je continue de chercher des pistes pour peaufiner un site multimédia « Vintage RichContent ».

N’hésitez pas à tout explorer et à profiter de ce nouveau site tout neuf !

Des bécos.

Le vintage du RichMedia Content et la nostalgie

Bon, eh bien, j’ai profité de ce printemps précoce de fin février (pas du tout normal, on en convient) pour passer de beaux moments avec mon grand (ah les joies du début de collège où il apprend tellement de choses constructives comme insulter sa console et où l’on lit son second trimestre très dissipé sur son carnet…)(mais à part ça, il est adorable et il aime toujours autant les jeux tels que Slam ou le Scrabble, on a juste pas eu l’occasion de jouer aux échecs…)(Mais bref…).

Oui donc, de retour avec les projets qui étaient en suspens et le tome 2 n’avance vraiment pas beaucoup.

Mais en farfouillant un peu mes vieux fichiers en ce qui concerne le book, je retombe sur pas mal d’anciennes réalisations web… La nostalgie me prend et je repense à cette créa du web 1.0 où l’on se situait vraiment dans un far west bourré de start up, chacun y allant de son format propriétaire et qui évoluait lorsque untel ou untel s’affirmait sur le marché… Pour le quitter, imposé par d’autres nouveaux (comme Flash et autres contenus RichMedia).

Je me suis dit que retranscrire ça sur un book papier, ça demandait des copies d’écran ne rendant pas forcément le côté vintage de l’époque pour la navigation…

Et puis on regarde un peu ce que faisaient d’autres créateurs, ce qu’ils sont devenus…

Et je retombe sur ce terrible site carrément encore hébergé chez Free (prenez le temps de regarder un peu les idées de l’époque et même si certaines choses ne fonctionnent plus, on se baladait vraiment avec la curiosité) :

Ce site m’avait beaucoup inspiré à l’époque et je l’ai même rendu virtualisé dans le chapitre 1 de mon dernier tome. (Un moment où Elisa a besoin de se connecter dans le réseau privé d’un bar et où la serveuse qui est restée une vraie amie a son personnage aussi).

Je repense à la technologie de l’époque et ça donne envie de la faire revivre en convertissant. Alors oui, il existe des moyens et on peut même créer spécialement des applications…

On en revient à ce questionnement entre le papier et le contenu multimédia (Mon BTS est celui d’un concepteur multimédia et j’ai même bossé à une époque chez Publicis Technology).

Pourquoi pas envisager les deux en parallèle, surtout si je peux ajouter les trucs que j’ai à côté comme le podcast audio ou des montages qui attendaient… Et dans le cadre d’une saga comme l’Apocalypse du Cœur, il peut y avoir des goodies de com, comme des petits jeux ou des petits trucs qui donneraient l’envie d’aller le lire.

Le texte, l’audio, de l’illustration infographiée pour rendre le tout ludique et en RichMedia Content, on mélange bien dans le shaker, on exporte vers le web et les smarts et on renvoie vers le papier avec les liens.

Y a moyen de faire un truc sympa… Et d’avancer parallèlement sur tous les petits détails qui me donnaient des réflexions dernièrement.

On se sent refaire un bond dans le temps de 20 années et ça fait du bien en fait…

Alors, certains vieux sites, je n’ai plus le droit de les remontrer, à cause de soucis propriétaires, juridique machin pas chouette. Mais je peux repiquer des trucs de-ci de-là.

Et pour revenir au chapitre 1 de « Numérique du passé », j’ai dans l’idée de le partager librement dès qu’il sera bien corrigé et refait comme il faut.

Je parle de ce vieux web vintage, ça me fait penser que vous pouvez toujours consulter les archives (avec des vieilles fautes) depuis 2010 du Chombatta’s Oldies. C’est plus de la plate forme blogging en vieille interface, mais ça peut donner une idée de la transition sur dix ans… Sachant que je compte bien remonter plus loin 🙂

Mais pour vous donner un peu le délire, ça rendait ce genre de trucs :

 

(L’un de mes premiers sites vers 2004, où l’on aperçoit la section photo qui est interdite par certains droits et où l’on peut voir l’effet de ce qu’on appelait un « rollover » quand on passait sur un lien sans le sélectionner)

(Ouch… Mon tout premier site en shteumeuleu entièrement codé à la main, y avait mes premiers travaux tout frais sortant de l’école…)

 

Tout ça, ça nous mérite bien un petit morceau des années 2000 non ?