Se ressourcer, faire une pause et profiter de la nostalgie

Je mets tout en pause pour l’instant. Mes amis et le personnel médical qui s’occupe de mes soins (sans rentrer dans les détails), trouvent que j’en ai fait pas mal pour un début d’année 2019 et que je mérite une pause en ne (sur)multipliant pas les projets.

J’avoue que la beauté du printemps, ici, en terre bretonne, se profite en ce moment. Quand on a encore un peu de calme avant l’arrivée en masse de touristes qui sera moins reposante. Donc oui, disons que ce sont des vacances. Et puis après tout, au Japon, c’est aussi à cette période qu’ils font une pause. C’est surtout culturel de vouloir se cramer la bille en été. (On en rigole ici, quand, avec l’air doux qui cache les UV bien trash, on remarque les touristes ne pas se protéger du « grand feu qui brille dans le ciel »).

C’est aussi en ce moment que mes belles plantes ont besoin de moi, Ô amour de cultiver en mai… Et puis je me fais également une nostalgie rétro en retrouvant mon vieux 486 sous DOS et l’émulation d’un Atari 520 STE sur mon linux. Des jeux qui profitent à mon fils qui a quasiment l’âge où je m’amusais avec ces vieux ordinateurs. (Il adore Monkey Island, le tout premier et stresse sur Mario Kart, qu’il affectionne pourtant dans sa version 7 sur DS, en constatant que notre gameplay à l’époque, c’était chaud !).

Dans mes vieilles disquettes, je devrais pouvoir faire revivre mes premières infographies de mes 9-10 ans… Faudra voir si c’est marrant de montrer ça. En tout cas, les cracks qui précédaient les jeux avaient des présentations qui méritent d’être transposées en vidéo. Et pourquoi pas un résumé de tout ça sur Coin Coin dans ta Face.

D’ailleurs, le Coin Coin reste ponctuel et aura toujours des petits articles d’ici la fin des autres projets qui attendent. Ce blog et des miquets de Transpicole quand des idées me viennent. Je vais les partager un peu en parsemé avant de trouver une forme définitive de support (mini blog ou page ici… Je ne sais pas…).

Les trois derniers projets « sérieux » qui sont à finir sont le dernier petit clip pour Cœur Meurtri de Polly (les vidéos sont prêtes), les 6 derniers montages de la nouvelle Passion Parano (pareil, pas grand chose à faire), et le big-bam-projet complet de l’Apocalypse du Cœur (qui se décompose en pas mal d’autres travaux). Horus Data est donc vraiment au repos, lui aussi, en vacances.

Se ressourcer, c’est aussi important pour l’inspiration.

Et puis si rien n’est terminé avant la fin du monde, ben c’est pas grave. Tout ce qui semble important selon notre perspective devient un peu YOLO avec du recul.

Je laisse Serena réfléchir à tout ça et vous souhaite une belle apogée de printemps 2019.