Légèreté de bilan printanier

Le printemps semble avoir démarré « pour de vrai ». Cela dit, le mois d’avril frisquet, que l’on a eu auparavant, correspond à l’adage qui demande de ne pas se découvrir d’un fil.

Avec le changement de saison, je dresse un petit bilan sur la reprise de mon activité et de ce que : « J’avais-prévu-et-qu’au-final-tout-n’est-pas-comme-ce-que-j’avais-dit-mais-qu’on-a-avancé-quand-même« .

Je vais commencer par les bouquins, je disais au tout début que le tome 2 de l’Apocalypse du Cœur était une priorité. C’en est une. Mais il y a peu d’engouement pour la SF. Je prévois toujours de filer le début de ce tome avec également le début du premier. Il se trouve surtout qu’il y a beaucoup de promo à faire pour donner envie d’aller lire dans ce genre littéraire. Donc Léa, l’IA d’Elisa, doit se perfectionner et pas mal de choses interactives en RichMedia aussi. Disons donc que c’est le projet de la saga qui est une priorité. Pas uniquement l’écriture du second tome. C’est pour cela qu’Horus Data existe mais j’y reviens plus tard.

Toujours dans la promo des bouquins, In Utero qui est dans un tout autre style et plus proche du thriller psychologique, a des bons retours chez mes lecteurs. Il faut aimer ce genre d’histoires, mais le public est plus large que celui de la SF. Donc, continuer des extraits audio et quelques clips, pourquoi pas. Il faut juste que je revoie sa distribution numérique et papier chez les diffuseurs.

En parlant d’audiobook, Émotions et Fantaisie attend sa nouvelle principale et pareil, sa diffusion au contenu plus riche quand on le lit doit être bien précisée sur les différents supports. Pourquoi pas illustrer certaines nouvelles.

Quand on évoque les bouquins illustrés, l’Herbier de Muses en Mutinerie va commencer à aller voir directement les librairies bretonnes parce qu’il fait beau et qu’un poème, c’est sympa quand c’est récité en période printanière. Donc celui-là est, à présent, plutôt destiné à des démarches extérieures.

Ça, c’est en ce qui concerne l’écriture et les médias qui suivent avec. Il y a également Polly qui mérite plus de promo mais pour l’instant, et comme c’était prévu avec ce beau temps, un second clip va voir le jour. Ce qui m’amène, dans la lancée, à faire du montage vidéo avec des anciens enregistrements que je vais regarder dans « la boîte à rabiots ». Ce qui suivra le clip de Polly peut probablement donner sur des petits films « à côté » et pour le fun.

Et dans cette fameuse boîte à rabiots, il y a d’autres choses comme Transpicole, que je pourrais reprendre en plus propre et apporter de la BD ici. Évoquant différents sujets fictifs inspirés de ma vie réelle. (C’était le cas de Serena dans Transpicole). Mais c’est si l’envie me prend de dessiner et je n’ai toujours pas de matériel au top. Je rappelle que la majorité de mes outils de dessin (et ça coûte cher), profitent à une ex de Gironde qui vient régulièrement jeter un œil ici et qui mérite le terme d’ « artiste vénale intéressée« . Je vous demande d’ailleurs deux petites secondes, je m’adresse à elle :

JE TE VOIS DANS MES STATS !

Mais je m’emporte. N’empêche qu’il ne me viendrait pas à l’idée de stalker une ex, et encore plus, un an après.

Ce qui me fait penser ! Puisque chaque aventure a son lot d’inspiration. A propos de Gironde, il y a toujours une histoire de Far West Steampunk qui me trotte dans la tête. Aucune idée de comment ça va prendre forme. Et alors, déjà que la SF n’a pas un grand public, le Steampunk, encore moins. Donc toujours pareil, pour le fun !

Et puis, pour Horus Data, je suis assez content d’avoir créé le serveur. Reste à voir si je continue de montrer ce labo expérimental, si ça intéresse etc… Pour l’instant, je l’ai mis en off et il fait dodo, le temps que je voie mon grand pendant ses vacances. (Ça demande quand même pas mal de maintenance si je ne veux pas que les russes foutent en l’air mon ordi)(en tout cas pour les requêtes de boites mail et commentaires tests, je renvoie leurs spams chez mickey@disney.com).

Pour finir, je vais très très peu sur les réseaux sociaux. Je communique essentiellement avec les personnes que j’ai retrouvées et ce site est mieux référencé par les moteurs de recherche. Même si l’on trouve des visites par les réseaux, ce n’est pas la majorité de mon lectorat. (Et à part quelques intéressés, les personnes passent peu de temps, parce qu’il y a trop à fouiller)(C’est logique. Tu as cliqué parce que tu viens d’un réseau social, t’as déjà eu du courage de lire jusqu’ici parce qu’il y a des memes qui viennent d’arriver dans ton fil et la story de la meuf qui se la pète, à regarder)(Y a trop de pouces à mettre aujourd’hui, faut les économiser)(Mais t’inquiète pas, je te donnerai ce que je fais, tout cuit dans le bec pour les partages #TeamQuiAUneVieSociale #InstaJeBrunchJAiPasLeTemps #CEstLeMecVenerQuiFaitChierSonEx #BalanceTonPorc #JEnvoieUnScreenEnSnap).

Bon ! Eh bien ! Vous êtes encore là après le petit dèj ? Il fait beau ! Bonne balade à tous, où que vous soyez. Des bécos à vous et la bise au chat.

(Ben oui, j’avais prévu un meme. C’est Google, qui est aussi l’ami des chats, qui me l’a généré à partir d’une vieille vidéo)